La Politique d'Investissement

Notre Politique d’Investissement est arrêtée par notre Conseil d’Administration. Elle fixe les grands principes de gestion dans lesquels s’inscrivent les recommandations du Comité d’Investissement en matière d’allocation d’actifs et de choix de valeurs individuelles.

Notre stratégie d’investissement vise en premier lieu à établir si les contextes économique et financier sont propices à la prise de risque ou, au contraire, à la prudence.

Notre stratégie d’investissement découle de notre analyse de la situation économique et du niveau d’inflation des grands blocs économiques, de la politique monétaire menée par les principales banques centrales, des indicateurs précurseurs de conjoncture, des indicateurs globaux de la santé des entreprises, du niveau de valorisation des marchés financiers et des indicateurs d’appétence pour le risque des intervenants sur ces marchés financiers. Elle se traduit par une allocation d’actifs, qui peut être plus ou moins agressive que l’allocation moyenne des différents profils de risque, dans le respect des fourchettes propres à ceux-ci.

Nos recommandations en actions sont diversifiées tant d’un point de vue sectoriel que géographique.

En matière d’actions, notre stratégie d’investissement fait la part belle aux valeurs européennes, en particulier de la Zone Euro, et aux valeurs américaines. Au besoin, elle aborde d’autres régions, le cas échéant, au travers d’organismes de placement collectif.

Visant avant tout la sécurité, nos recommandations en obligations restent principalement cantonnées dans la Zone Euro.

Côté obligations, elle s’intéresse principalement aux obligations libellées en euro, que celles-ci soient émises par des états ou par des entreprises. Le Comité d’Investissement privilégiera les unes ou les autres, en fonction notamment des écarts de rendement observés entre ces deux catégories d’obligations.

Quel que soit l’instrument étudié, notre compréhension et la qualité de son émetteur sont primordiales.

Dans les deux cas, i.e. tant pour les actions que pour les obligations, les critères de choix des valeurs individuelles englobent notamment notre compréhension de l’activité de l’entreprise, la qualité et la stabilité de la direction, la clarté de la stratégie de développement de l’entreprise à long terme, l’accessibilité aux informations concernant l’entreprise, divers ratios financiers et la liquidité des titres étudiés.

Aussi forte puisse être notre confiance dans une stratégie, voire un instrument financier, nos recommandations restent très largement diversifiées.

La gestion de portefeuille, que celle-ci soit déléguée, concertée ou assumée seul, dont notamment le choix des instruments financiers et le timing d’achat de ces instruments, n’est pas une science exacte. Dès lors, notre Politique d’Investissement établit également des principes de diversification qui guident les recommandations que votre conseiller vous fournit. Ces principes visent à limiter la concentration des investissements et concernent, entre autres, le nombre d’émetteurs en portefeuille, la répartition sectorielle des actions, la diversification des échéances obligataires ou encore l’investissement en devises étrangères.

Si vous optez pour une veille de votre portefeuille, votre conseiller vous signale tout écart par rapport à nos principes de saine gestion.

Afin que rien ne soit laissé au hasard, le Comité d’Investissement et notre Risk Manager veillent tous deux, si vous avez opté pour notre service de Conseil Structurel en Investissement, à ce que votre conseiller vous recommande les opérations correctrices adéquates si votre portefeuille dévie de son profil de risque ou ne respecte pas l’un ou plusieurs de nos principes de diversification.